Plaquettes et disques de freins, des pièces auto garantes de votre sécurité

Plaquettes et disques de freins, des pièces auto garantes de votre sécurité

Le système de freinage à disque et plaquettes est un vieux concept qui ne cesse d’évoluer au fur et à mesure de la technologie et de la sécurité automobile. Cette technique combinatoire est actuellement la plus utilisée en raison de son efficacité, cependant on n’est pas toujours à l’abri des usures car, les disques et les plaquettes sont des organes très sollicités et nécessitent par conséquent un entretien particulier. On en parle cet article conseil !

Evolution des systèmes de freinage

Le ralentissement et le contrôle de vitesse des voitures sont liés au système de freinage. Le concept de disque a été élaboré dès les premières générations automobiles, et a suivi un cours très évolutif, toujours à la recherche d’efficacité et de sécurité. Effectivement, passant des patins aux ferodos, le freinage à disque a fini par atterrir sur un mécanisme de frottement à base de plaquettes; ces plaquettes sont en effet très prisées pour leur  efficience et leur confort. La plupart des modèles de voitures actuels sont équipés de ce système plus performant et facile à entretenir,  et, qui bien évidemment, devient plus accessible.

 

Freinage à disque : Comment ça marche ?

Le freinage à disque est un mécanisme aussi vieux que les roues. Le système part d’un simple ralentissement de l’allure par frottement, d’ailleurs il n’existe pas d’autres méthodes pour les véhicules terrestres. Cependant, la technologie a recherché la méthode la plus adéquate pour gérer ce frottement, c’est ainsi que les constructeurs sont parvenus à adopter les plaquettes. Ce sont des organes plates en composite qui sont fixés sur des étriers et resserrés contre le disque de frein par pression liquide. Contrairement aux ferodos qui sont plus encombrants et moins réactifs, les plaquettes sont plus souples et faciles à entretenir.

 

Quelles sont les caractéristiques principales des plaquettes de freins ? 

Le système de serrage par étrier a été optimisé pour des requêtes de freinage abondantes. Avec les plaquettes, la répétitivité et la demande fréquente de freinage sont plus assouplies et bien gérées par la légèreté du mécanisme. En effet, l’opération de pression et de dépression répond systématiquement à l’actionnement de la pédale,ce qui rend la conduite plus aisée et moins risquée.

Au niveau des matériaux, on rencontre régulièrement des composites (qui sont très résistants et supportent bien les variations de température) collés sur une plaque en acier ou en nickel (selon le modèle). La seule problématique des plaquettes réside dans leurs usures (plus rapide) et leurs faibles rendements dans des conditions d’humidités, car l’espace situé entre la plaquette et le disque de frein met du temps à sécher avant d’obtenir le mordant optimal, ce qui rend le freinage moins efficace.

Par ailleurs, cela varie également de la qualité du produit, de bonnes marques comme Topran ou Vaico sont recommandées pour vous pour améliorer au maximum votre expérience de freinage; ces articles de choix  sont d’ailleurs  disponibles sur Partauto

Systéme de freinage auto : les plaquettes de frein

 

 

Disques et plaquettes de frein : entretien et vérification

Des systèmes de fixation, d’anti-bruit, et de capteurs sont installés sur les plaquettes modernes afin de suivre leurs états.

Cependant, sachant qu’une plaquette de frein peut tenir jusqu’à 40 000 km et 120000 km pour le disque avant de rendre l’âme, il faudrait prendre le temps de les vérifier régulièrement.

Chacune d’elles doit être mesurée et contrôlée visuellement afin d’assurer la sécurité du véhicule. En général, des lignes ou témoins d’usures sont tracés afin de situer le niveau d’altération; pour  les voitures équipées de capteurs, des voyants s’allument lorsque ce niveau est au minimum.

Il existe quelques gestes à adopter afin d’optimiser le fonctionnement des freins à disques et pour augmenter la longévité des organes. La première réside dans le comportement du conducteur, qui doit abandonner les sollicitations excessives de la pédale de frein (surtout lorsque celle-ci n’est pas requise). Il faut par conséquent apprendre à gérer un peu plus le ralentissement par frein-moteur pour épargner le disque et les plaquettes de frein.

Les meilleurs gestes pour optimiser le système de freinage auto

  • Comportement de la conduite

Il existe quelques gestes à adopter afin d’optimiser le fonctionnement des freins à disques et pour augmenter la longévité des organes. La première réside dans le comportement du conducteur, qui doit abandonner les sollicitations excessives de la pédale de frein (surtout lorsque celle-ci n’est pas requise). Il faut par conséquent apprendre à gérer un peu plus le ralentissement par frein-moteur pour épargner le disque et les plaquettes.

gestion du freinage par le frein moteur

Vérification des niveaux de liquide de freinage et la qualité des tuyauteries

Le second réflexe qu’il faut adopter consiste à la vérification des niveaux de liquides et la qualité des tuyauteries. Songez à toujours remplir le bocal au niveau maximal pour éviter de freiner à vide, et pensez également à analyser la consommation du système pour prévenir les anomalies.

 

Vérification liquide de frein

 

Enfin, il faut apprendre à lire les jeux, les fissures et les mauvais frottements qui rendent vos pièces inefficaces, voire dangereuses. Il n’est pas rare qu’une plaquette soit plus usée sur une partie unique ou que le disque de frein présente un bombage (ou vice versa). Dans ces cas, rendez-vous le plus vite possible chez votre garagiste afin de vérifier le mécanisme en entier.

 

 

Votre expert  dans l’entretien de votre véhicule, pièces auto pour toutes marques au meilleur prix

 

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager