Démarreur, fonctionnement, usures et pannes !

Démarreur, fonctionnement, usures et pannes !

Le démarreur d’une voiture est un moteur électrique plutôt confortable pour démarrer une voiture, vous en conviendrez, mais très énergivore avec ses 300 ampères ! Comment ça marche ? quelles sont les usures et pannes du démarreur, faisons le point…

En fait, le démarreur d’une voiture est un petit moteur couplé au volant moteur pour lancer la compression initiale des pistons. Il est indispensable pour mettre en marche une voiture sans avoir recours à la manivelle ou à la poussette d’antan . Pièce de confort, il met en route votre automobile à l’aide d’une simple tour de clé ou d’un bouton qui le relie à la batterie et lorsqu’il est défaillant, on peut rapidement se retrouver à faire fonctionner soi-même son engin !

Le démarreur, un organe de facilitation

Avant de passer à la technologie automobile moderne, les anciens conducteurs étaient habitués à lancer leur moteur avec des manivelles en tournant manuellement le volant moteur ou en le laissant démarrer seul par le mouvement des roues.

Le démarreur est  l’idée du siècle en matière automobile car, conscient de la nécessité d’un certain confort, les constructeurs ont fini par développer une petite machine qui remplace la tâche manuelle habituelle par l’exploitation de l’énergie électrique de la batterie.

Actuellement, toutes les voitures (à combustion interne) sont munies d’un démarreur qui est relié à la batterie d’une part et au volant moteur d’autre part. C’est grâce à lui qu’on peut éteindre et redémarrer une auto  sans effort et cela pour le bonheur de tous.

Mais dit comment ça marche un démarreur ?

Le démarreur est une combinaison de pièces mécaniques et électriques qui sont agencées en hiérarchie afin d’appliquer l’énergie reçue au moteur d’une voiture.  Ses éléments essentiels sont : le solénoïde, la fourchette, l’induit et le pignon.

D’abord, on a le Solénoïde qui est un électro-aimant situé sur la partie supérieure du démarreur, il sert de déclencheur et agit sur la fourchette pour pousser le pignon au niveau du volant moteur lorsque le courant passe.

ANIMATION / LE DEMARREUR DE VOITURE

 

Ensuite ,il y a le moteur du démarreur qui est installé dans le boitier sous le solénoïde , il  offre le mouvement rotatif au pignon par une traduction d’énergie à partir de l’induit et des autres mécanismes. C’est le mouvement synergique de ces deux organes (solénoïde et moteur) qui va entraîner le moteur à entamer un cycle de compression jusqu’au démarrage.

En gros, le moteur reçoit la charge électrique et commence à tourner tandis que le solénoïde s’occupe de relier le pignon au volant moteur grâce à la fourchette qui unit les deux éléments. Ces pièces résument le fonctionnement du démarreur mais en pratique, celui-ci est composé d’une multitude de mécanismes engrenés et qui ont chacun un rôle précis.

 

On peut par exemple citer : le charbon qui déclenche le moteur, le ressort d’accouplement qui assure la poussée de la fourchette, l’arbre d’induit et le réducteur à train qui décuplent la force de rotation du pignon, le collecteur, l’anneau de butée et bien d’autres.

 

Cependant, ces pièces du système de démarrage d’une voiture contribuent chacune au fonctionnement des organes principaux. Ainsi, lorsqu’un démarreur présente un dysfonctionnement, on analysera d’abord le mécanisme général et on fouillera les anomalies particulières après.

La réparation ou l’entretien d’un démarreur s’effectue par conséquent avec l’assistance d’un expert car c’est un organe très technique qui combine électricité et mécanique.

 

Usures et pannes d’un démarreur 

Le démarreur présente un problème lorsqu’il refuse de se coupler au volant moteur ou lorsqu’il n’arrive pas à fournir l’énergie nécessaire à la rotation du volant moteur.

Dans le premier cas de panne du démarreur, lorsque le pignon n’entame pas le mouvement attendu, à savoir le déplacement vers le volant moteur, on peut déduire qu’il y a un blocage mécanique (soit par usure de la fourchette et des composantes) surtout lorsque le moteur tourne mais que l’axe du lanceur ne veut pas glisser.

Dans le second cas d’une panne du démarreur, lorsque le pignon est bien couplé au moteur mais qu’il n’arrive pas à transférer l’énergie nécessaire, c’est à priori un problème électrique. Dans un cadre général, on pourra vérifier la source d’énergie (la batterie) qui doit éjecter une masse colossale de courant pour actionner les pistons. Lorsque celle-ci est faible le démarreur ne traduit qu’une petite partie de l’énergie en force mécanique. Par ailleurs, il faudra également vérifier les connexions électriques (sur les bornes et les charbons) si la batterie est encore puissante car avec les vibrations et la haute température, il est très probable que les fils et les pièces se décalent, ils peuvent également s’oxyder et empêcher le courant électrique de passer.

 

Enfin, si après les tests essentiels votre mécanicien et électricien préconise le changement du démarreur, il faut s’y investir, car malgré le fait que cette pièce soit réparable, sa défaillance soudaine pénalise fortement le conducteur et son quotidien.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager