MENU

close
person

Compte

Déjà inscrit?

Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Inscrivez-vous
phone

Nous contacter

0 972 299 603

Prix d’un appel local

Du lundi au vendredi :
9h - 12h30 / 14h - 17h30

Appeler

Silencieux arrière

Le silencieux arrière d’un véhicule est l'un des composants du système d'échappement. Il sert notamment à évacuer en toute sécurité les gaz d'échappement très chauds en provenance des chambres de combustion du moteur.

Mais, comme vous le devinez certainement, le silencieux arrière a également pour rôle de réduire les émissions sonores.

Silencieux arrière : comment ça fonctionne ?

La majorité des voitures en circulation utilise des moteurs à quatre temps qui justement se caractérisent par un mouvement du piston dans la chambre de combustion en quatre phases.

• L'admission (le piston descend et aspire l'air avec l'essence atomisée).

• La compression (le piston monte en comprimant le mélange d'air et d'essence) ;

• L'explosion (l'étincelle des bougies fait exploser le mélange en poussant le piston vers le bas) ;

• L'échappement (la soupape s'ouvre, le piston monte grâce à l'inertie du volant et provoque l'expulsion des gaz par le tuyau d'échappement).

C'est dans cette quatrième phase que le silencieux arrière de la voiture entre en jeu. En pénétrant dans le collecteur d'échappement, les gaz brûlés se dirigent rapidement vers le convertisseur catalytique et le silencieux arrière de la voiture : ils sont connectés entre eux par un réseau de tuyaux et conduits en acier.

À l'intérieur du silencieux arrière, les gaz d’échappement circulent à travers un tube perforé et isolé le plus souvent avec de la laine de verre, permettant ainsi d’affaiblir au maximum le bruit créé lors de l'explosion et l'expulsion des gaz dans le système d'échappement.

Constructeurs populaires

Autres constructeurs


Top Silencieux arrière

Silencieux arrière : quand le remplacer ?

Le silencieux arrière d’une voiture se remplace tous les 80 000 km dans des conditions normales d’utilisation.

Par contre, la pièce peut s’endommager prématurément. Les dommages classiques du silencieux arrière comprennent des fissures et des trous causés par la corrosion en raison de son exposition quasi permanente à l’humidité. Par ailleurs, la formation de rouille sur le silencieux arrière est particulièrement élevée si le véhicule est conduit principalement sur de courtes distances.

Comment reconnaître un silencieux arrière endommagé ?

Un silencieux arrière endommagé est assez facile à identifier. Tout d’abord, vous remarquerez une augmentation du bruit du moteur ainsi que des cliquetis causés par des éléments de fixation cassée.

Si les dommages du silencieux arrière sont minimes, des soudures de réparation peuvent venir à bout du problème. Malheureusement, dans de nombreux cas, la réparation du silencieux arrière n’est pas une solution permanente et votre mécanicien vous conseillera en priorité de le remplacer par un nouveau.

Comment choisir son silencieux arrière ?

Avant d’acheter un silencieux arrière, vous allez vérifier s’il est bien compatible avec celui déjà monté sur votre voiture.

Si vous le commandez par internet, prenez bien le temps de lire sa fiche de description afin de prendre connaissance des caractéristiques techniques de la pièce.

Le silencieux arrière doit être choisi selon l’année de fabrication de la voiture, de la puissance du moteur, du modèle et de la marque du véhicule.

Toujours est-il que si votre silencieux arrière est percé et que votre voiture fait un bruit suspect , confiez sans attendre votre voiture à un mécanicien qui le remplacera avant que vous n’ayez à changer la ligne d’échappement en totalité !

arrow_upward